Le Président en uniforme : de Bush à Macron, en passant par Matt Santos

L’apparition du président de la République en combinaison kaki  de pilote sur la base militaire d’Istres a suscité pas mal de commentaires. A l’exception du General de Gaulle, la tradition veut que les Présidents de la République, tout chef des armées qu’ils soient, conservent leur costume civil lors de leurs rencontres avec des militaires.

  • « L’uniforme lui permet de se présidentialiser rapidement et de construire un style à la fois moderne et autoritaire», explique le spécialiste de la communication Philippe Moreau Chevrolet au quotidien Le Parisien.
  • « Ca fait gadget, c’était gentil jusqu’à présent, mais là ça ne passe plus », estime le Colonel Michel Goya. « S’habiller de la sorte en pleine crise avec l’armée et nous dire après que c’est le chef d’état-major qui s’est mis en scène, il fallait oser ! ».
  • « Il y a un côté très enfantin, la toute puissance enfantine du petit Macron qui s’habille comme il veut car il est le chef », jugent Dominique et François Gaulme,  auteurs du livre, « Les Habits du pouvoir. Une histoire politique du vêtement masculin.

Très vite, sur twitter apparaissent des photomontages qui rapprochent le  chef de l’état vêtu de sa combinaison et Tom Cruise dans Top Gun.

 

 

 

S’il fallait chercher un précédent, c’est vers la Présidence Bush Jr qu’il faut se tourner.

Le 1er Mai 2003, George W. Bush avait revêtu une tenue de pilote avant d’atterrir à bord du porte-avion à bord d’un  jet de l’aéronavale Lockheed S-3 Viking (nommé pour l’occasion « Navy One »). Après avoir confié aux journalistes qu’il avait lui-même piloté un moment l’avion militaire, George Bush avait prononcé sur le  pont du porte-avion Abraham Lincoln un discours télévisé en direct où il annonçait  la fin des combats  en Irak, devant une grande bannière «mission accomplie».  La presse américaine  avait commenté une « mise en scène à la Top Gun ».

On retrouve un écho explicite de cette séquence « Top Gun » à bord du porte-avion Abraham Lincoln dans  l’épisode 2 de la Saison 7 de The West Wing.

La campagne de Matt Santos, le candidat démocrate (et latino)  à la succession du President Bartlet patine.

Josh Lyman, son directeur de campagne,  expose à Matt Santos,   le Mommy Problem. « Quand les électeurs veulent un Père, quelqu’un de fort et de ferme pour défendre le pays, ils votent républicain. Quand ils veulent une maman pour leur fournir des emplois et la Sécurité sociale, ils votent démocrate ». Passé  par la Naval Academy à Annapolis, puis officier du Corps des Marines, Matt Santos a pris part à la Guerre du Golfe pour atteindre le grade de lieutenant-colonel. Matt Santos va saisir l’opportunité d’une période d’entraînement qu’il doit effectuer, comme officier de réserve, alors que commence la campagne présidentielle. Les images de Santos s’entraînant sur une base aérienne attirent l’attention des médias et du public. « The whole country sees you in uniform » se réjouit Josh Lyman.

Les scénaristes de The West Wing avaient visiblement pensé à la « mise en scène à la Top Gun » du Président Bush en 2003.

Lire, à ce propos: « Faut il avoir été militaire pour être Commander in Chief : Matt Santos vs Arnold Vinick »

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s