Des lanceurs d’alerte au Ministère de l’intérieur à l’origine de la loi Informatique et Libertés

Philippe Boucher, le journaliste du Monde auteur en 1974 de l’article Safari ou la chasse aux Français » (qui allait déboucher quatre ans plus tard sur la loi Informatique et Libertés et la création de la CNIL) vient de révéler la source qui lui avait permis d’écrire cet article : des informaticiens du Ministère de l’Intérieur qui, soucieux des implications possibles du projet d’interconnexion des fichiers sur base du NIR (numéro de Sécurité Sociale), avaient fait discrètement filtrer l’information.

“Les journalistes, donc le public, sont informés par ce que l’on appelle des indiscrétions, des fuites. À l’époque de Wikileaks, je n’ai pas besoin d’en dire davantage ! D’où venait celle qui a permis la publication de Safari ou la chasse aux Français ? Des habituels ronchonneurs que sont les défenseurs des droits de l’homme et des libertés ? Nullement. Cette fuite, je peux le dire maintenant, venait des informaticiens eux-mêmes qui se méfiaient du trop séduisant joujou qu’on leur tendait”.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s