L’acte de candidature de DSK serait-il passé inaperçu ?

Depuis que Dominique Strauss-Kahn a été nommé à la tête du FMI, ses partisans attendent avec impatience qu’il annonce sa candidature ou, à défaut,  qu’il émette un « signal ». Sa position de directeur général du FMI lui interdit de s’exprimer.  Le calendrier des primaires socialistes lui impose de sortir du silence.  Il est devenu, selon la formule du député socialiste Jean-Jacques Urvoas,  « l’Imam caché » : ses partisans  scrutent  les signes de ses intentions et de son retour.

Il semble bien pourtant que  DSK a déjà émis le signal tant attendu  de sa candidature. Et ce, depuis plusieurs mois.

Il fallait lire  le Point, début avril 2010.

C’est ici : tout en bas à gauche.

Et lire attentivement la dédicace de Martin Sheen (qui incarna Jed Bartlet dans la série The West Wing-A la Maison Blanche) à  l’intention de DSK.

« From a past « President » to a future President. » Signé : Jed Bartlet

Cette photo, avec sa dédicace,  n’est pas arrivée par hasard entre les mains du journaliste du Point. C’est nécessairement DSK ou l’un de ses nombreux conseillers en communication qui ont transmis cette photo dédicacée.  Quant on sait la passion que porte DSK à la série West Wing (Anne Sinclair et lui ont dévoré la série  en DVD), le message est limpide. En outre, les partisans de DSK ne peuvent ignorer qu’il est, comme le Président Bartlet,  Professeur d’économie et joueur d’échecs .

Le  signal est  crypté, certes, mais on ne peut plus clair.

Est il possible qu’il soit passé inaperçu ?

Publicités

6 réponses à “L’acte de candidature de DSK serait-il passé inaperçu ?

  1. On sait, depuis les présidentielles américaines de 2008, que les fictions de la série West Wing ont une certaine valeur prédictive, comme l’avait d’ailleurs noté Anne Sinclair sur son blog : en faisant élire Matt Santos, un jeune sénateur latino, à la Présidence des Etats Unis, dans la saison 7, les scénaristes de West Wing avaient préfiguré celle de Barack Obama.

    Les choix politiques de Martin Sheen n’ont pas nécessairement la même valeur prédictive que ceux des scénaristes de West Wing : lors des primaires de 2008, Martin Sheen avait soutenu la candidature du gouverneur du Nouveau Mexique Bill Richardson, avant d’apporter son soutien à Barack Obama.

  2. Pas d’accord pour le sénateur latino puisque c’est le nouveau sénateur de californie, républicain et futur président US à venir…
    Et bravo à l’auteur pour l’info ^^

  3. Ne dites pas ça, j’en suis arrivé à un tel point d’addiction à the west wing (je crois avoir vu au moins chacun des épisodes des 7 saisons à trois reprises) que je serais capable de croire à la prophétie de Jed Bartlet. Cette série m’a complètement passionné et je finis par ne plus voir la frontière entre la fiction et la réalité.

    Cela pourrait même influencer mon choix en 2012 si DSK se présentait, il a tellement de point commun ac Bartlet que je serai capable de voter pour lui rien que pour ça.

    Est-ce que je suis le seul à avoir autant adhérer à cette série?

    Pour revenir à DSK, on en a marre de patienter pour connaitre notre leader à gauche en 2012. Encore une fois, la gauche a du mal à adapter sa stratégie participative à la singularité de l’élection présidentielle.

  4. Non. Vous n’êtes pas seul.

  5. DSK non merci!

  6. Pingback: DSK : de West Wing à Special Victims Unit | Travaux publics

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s