Archives mensuelles : janvier 2009

Presse et médias en ligne: Vers une nouvelle division du travail informationnel

La crise de la presse écrite

La reprise économique, quelle qu’elle soit, ne sauvera pas les modè€les économiques des medias traditionnels. Le paysage a changé. Chris Cramer Reuters

Le marché mondial des +news+ aura baissé de 19% en 2009, après -7,5% en 2008. Pire que les banques ! Depuis l’an 2000, la destruction de valeur dans les grands groupes de medias américains atteint 200 milliards de dollars ! The Atlantic

En France, un tiers, voire la moitié, de la presse doit mourir et va mourir. C’est la réalité. Elle ne survivra que si elle offre des contenus pertinents dans le temps disponible. Axel Ganz – conseiller du directoire de Bertelsmann

J’ai commencé en 1966. Je n’ai jamais connu une crise aussi grave (…) Les niveaux d’investissements d’avant crise ne seront pas retrouvés dans les medias traditionnels Maurice Levy – PDG de Publicis

 L’équation est connue : baisse des ventes, désaffection du lectorat, chute des revenus publicitaires, allant jusqu’à 20 %. La crise économique accélere une crise de la presse qui a de multiples causes. Lire la suite

Publicités

Un Grenelle du filtrage ?

Après le Grenelle de l’environnement, puis le Grenelle de l’insertion, sous les auspices de Martin Hirsch, on a vu proliférer les projets de Grenelle :   de « l’audiovisuel » (Christine Albanel),  du « pouvoir d’achat » (François Hollande), du « pouvoir d’achat, des salaires et des retraites » (Ségolène Royal),  de la « fiscalité locale » (maires, conseils généraux et conseils régionaux),  de la « culture » ( employeurs du spectacle vivant, public et privé).

Bref, « un problème, un Grenelle », comme je l’écrivais en novembre 2007.

Entre temps, Denis Olivennes, PDG de la Fnac, avait qualifié  la mission sur le téléchargement illégal que lui avait confiée Nicolas Sarkozy de « mini-Grenelle du piratage ».

Alexandre Menais, le directeur des affaires publiques et juridiques d’Ebay France, vient de proposer , dans la lettre vient de proposer un Grenelle du filtrage. Lire la suite

Candidats socialistes au Parlement européen : ni parachute doré, ni recasage des recalés du suffrage électoral

micro2Les élections au Parlement Européen auront lieu le 7 juin. Dans cinq mois.

Le Parlement européen joue désormais un rôle essentiel. Il vote et contrôle le budget de l’Union. Il participe directement à l’élaboration de près des trois quarts des normes qui régissent notre quotidien : économie, protection de l’environnement, propriété intellectuelle…

Avec l’entrée en vigueur – désormais probable – du Traité de Lisbonne, les pouvoirs du Parlement européen vont encore se renforcer en matière législative et budgétaire mais aussi en termes de contrôle politique.

Bref : je me demande bien comment le PS va composer les listes des candidats  auParlement européen.  Et ce d’autant plus que le nombre d’élus risque de fondre, sous le double effet d’une réduction du nombre d’eurodéputés français  (qui passeront de 78 à 72 ou 73) et de résultats qui risquent d’être inférieurs à ceux de 2004.

Les procédures de désignation sont  tout sauf transparentes.  Elles ne garantissent en rien la désignation de candidats intéressés par un engagement européen.

Equilibres entre courants, récompense de responsables méritants, lot de consolation ou recasage provisoire des recalés du suffrage électoral: il est a craindre que la désignation des candidats éligibles obéisse à des considérations qui n’ont rien à voir avec les exigences du travail parlementaire. Lire la suite