West Wing Saison 8 : Débat télévisé Santos/Obama vs Vinick/McCain

Les trois grands débats télévisés seront décisifs.
McCain et Obama s’y préparent intensivement. Barack Obama a choisi un hôtel de luxe de Floride, avec golf et spa, pour préparer pendant trois jours le débat avec ses conseillers.

Le New York Times présente dans une vidéo la manière dont les deux candidats se comportent dans ce type de débats.

Vont-ils, au cours de leurs training sessions se repasser des images du débat Vinick-Santos (7 ème episode, 7 éme saison de West Wing) diffusé sur NBC le 6 novembre 2005 ?

Tourné dans les conditions d’un débat réel, le débat fut diffusé en direct sur NBC, à l’automne 2005. On voit d’abord les deux candidats dans les coulisses se préparer pour la confrontation, puis pénétrer sur la tribune. Matt Santos traverse l’estrade pour aller serrer la main d’Arnold Vinick, le sénateur de Californie, qui, lui, s’était dirigé directement vers son lutrin. Tout de suite on se demande si Arnold Vinick n’est pas déjà complètement concentré sur ce qu’il veut dire, au point qu’il en oublie les règles élémentaires de la courtoisie. Vinick rend sa poignée de main à Santos avec le sourire légèrement agacé. Déstabilisé ?

Le présentateur vedette de NBC News, Forrest Sawyer, unique modérateur du débat, rappelle les règles du débat: 2 minutes d’opening statement pour chacun des candidats puis des questions posées par Forrest, questions qu’il a lui-même choisies sans rien en révéler aux candidats. Chacun d’entre eux devra répondre à tour de rôle pendant deux minutes, suivies d’un échange de 1 minute qui pourra être augmenté de 30 secondes si Sawyer le décide. Forrest Sawyer précise les règles des lumières jaune et rouge selon qu’il reste ou non 15 secondes à l’intervenant, Matt Santos intervient : « I think it’s time on the rules ».

On attend l’opening statement de Vinick qui a gagné le tirage au sort. Vinick se tait, puis propose de bazarder les règles (« junk the rules ») et d’avoir « a real debate »! « Pas comme au sénat, où vous tiendrez le micro sans le lâcher pendant une heure? » précise Santos, qui accepte.

Les deux acteurs, aidés par un prompteur, improvisent en partie.

Pendant 52 minutes, ils vont s’affronter sur la peine de mort, l’énergie nucléaire, ou les réductions d’impôt. Un débat d’un grand classicisme, Santos assumant une vision du monde démocrate et Vinick une vision du monde républicaine.

Ainsi sur la question de l’immigration.
Vinick : « Appliquer la loi en premier lieu, c’est ma politique. Je doublerai les effectifs des patrouilles de la police des frontières. »
Santos : « Je ne sais pas comment vous allez financer le doublement des patrouilles avec la réduction d’impôt que vous proposez « 

Un peu plus tard, Santos s’engage à créer un million d’emplois au cours de son mandat.
« Et vous, combien d’emplois allez-vous créer ? » demande Sawyer à Vinick.
Vinick : « Aucun. Ce sont les entrepreneurs qui créent des emplois. Ce sont les entreprises qui créent des emplois. Le Président ne doit pas s’en mêler.
Santos : Lorsque des dirigeants corrompus pillent une entreprise comme Enron, le Président ne doit pas s’en mêler ?
Vinick : Là, il s’agit de fraude, et je les poursuivrai. Mon candidat à la vice-présidence, Ray Sullivan, a poursuivi la criminalité en col blanc, quand il était procureur et mon ministre de la justice sera ferme.
Santos : Lorsque les dirigeants des compagnies aériennes mettent leurs entreprises en faillite pour éviter de payer les retraites des travailleurs qui ont consacré leur vie à ces sociétés, le Président ne doit pas s’en mêler ?
Vinick : Certaines de nos plus anciennes compagnies aériennes ont du mal à répondre à leurs énormes obligations en matiere de retraites face à la concurrence des compagnies aériennes à bas coûts qui sont si jeunes qu’elles n’ont pas encore de retraites à verser. Seul un libéral irréfléchi peut décrire les compagnies aériennes menacées de faillte comme des méchants capitalistes qui ne pensent qu’à gruger leurs travailleurs.
Santos : Je n’ai pas dit cela, Sénateur, ne m’attribuez pas des mots que je n’ai pas prononcés
Vinick : Non, vous n’avez pas dit cela, vous n’êtes pas un libéral irréfléchi. L’êtes vous ?
Santos : Je sais que vous aimez brandir ce mot » libéral « comme s’il s’agissait d’une insulte.
Vinick : Non, je suis désolé. Je n’aurais pas dû utiliser ce mot. Je sais que que chez les démocrates, « libéral » est devenu un gros mot. Comment vous qualifier ? Progressiste ? C’est ça ?
Santos : C’est vrai. Les Républicains fait du mot « liberal » presque une insulte. Ce sont pourtant des libéraux qui ont mis fin à l’esclavage dans ce pays.
Vinick : C’est un président républicain a mis fin à l’esclavage».
Santos : Oui, un libéral républicain, Sénateur. Que sont ils devenus ? Ils ont quitté votre parti. Ce sont des libéraux qui ont donné le droit de vote aux femmes. Ce sont des libéraux qui ont donné le droit de vote aux aux noirs ? Ce sont des libéraux qui ont créé la sécurité sociale et permis à des millions de personnes âgées de sortir de la pauvreté. Ce sont des libéraux qui ont mis fon à la ségrégation. Des libéraux qui ont adopté la loi sur les droits civiques, créé Medicare, adopté le Clean Air Act, la Loi sur l’assainissement de l’eau. Quant aux conservateurs, ils se sont opposés à chacune de ces avancées. Vous me traitez de « libéral », comme si je devais en avoir honte, comme quelque chose de sale, ou quelque chose à fuir. Eh bien, cela ne marchera pas, Sénateur. Parce que j’assume cette étiquette et j’en suis fier.

Les producteurs de West Wing et NBC financèrent même un sondage après le débat présidentiel diffusé en direct sur NBC. Zogby demanda aux téléspectateurs qui l’avait emporté, de Matt Santos ou de d’Arnold Vinick ? Plus intéressant encore : 67% des téléspectateurs de “West Wing” déclarèrent aux sondeurs qu’ils avaient préféré le débat plutôt que le véritable débat entre deux vrais candidats, 77% jugeant les vrais débats présidentiels trop prévisibles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s