Congrès PS du Mans : Synthèse, SMS, photocopieuse et « petits papiers »

J’avais deja été frappé, lors du Congrès de Dijon, par l’omniprésence des téléphones portables. Deux ans après, au Mans, le SMS fait désormais partie de la techno-culture socialiste.
Le Monde rapporte que pendant les discours des leaders à la tribune, les militants s’échangeaient des commentaires par SMS : « Hollande très moyen. Fabius un cran au-dessus (…) Sur les moniteurs de télévision qui balisent les couloirs, on aperçoit aussi les « éléphants » affairés à leur portable. Le SMS dresse des argumentaires et fixe la « ligne » des courants. Les préposés à la propagande strauss-kahnienne savent mieux que les autres répandre quelques bons mots  et la bonne parole. Ainsi, ce texto de « synthèse », arrivé à 60 délégués : « Fabius a mangé son chapo. NPS cassé en 2. François face à l’amertume de sa majo. Ségolène n’a pas osé. J. Lang s’est vautré. »La presse s’est largement fait l’echo des « fuites » par SMS qui ont jalonné la fameuse nuit de la synthèse. « La nuit est déjà bien avancée lorsque commence une étrange correspondance. Un premier message SMS, envoyé à 0 h 03, dimanche 20 novembre, par l’intermédiaire du téléphone portable, indique qu’un « groupe de travail se met en place sur les institutions, puis un autre sur les questions sociales ». Depuis une heure et demie, les chefs de courant socialistes sont enfermés à huis clos dans le Palais des congrès du Mans pour tenter de trouver un accord entre eux. (…) Les pourparlers peuvent-ils se conclure rapidement ? Réponse à 0 h 11 : « Je ne crois pas. » Un deuxième correspondant, fabiusien, laisse entendre que les choses ne se déroulent pas comme il l’espère. Pourquoi ? « Relations humaines. Le climat n’est pas bon », dit le correspondant B. Il y a suspension de séance. Par les fenêtres, on aperçoit MM. Hollande, Peillon et Emmanuelli se concerter en aparté dans les couloirs. Arnaud Montebourg se joint à eux. Tous rentrent dans la salle. Les échanges SMS reprennent. A 1 h 30, le correspondant A confie son humeur : « Rien n’est fait pour que nous soyons pour la synthèse. » Un troisième se manifeste, proche de M. Montebourg. « Impasse », écrit le correspondant C. Probabilité d’un accord ? « Zéro. Ça casse. C’est fini », alerte le correspondant B. Deuxième interruption de séance, puis, à nouveau, reprise. M. Montebourg monte lentement les marches qui mènent à la salle. Il est 2 h 29. « Ultime tentative », estime le correspondant C. Y a-t-il une ouverture ? « Cosmétique », répond le même interlocuteur. Alors, c’est terminé ? « Pas sûr », juge le correspondant A. L’échange est interrompu. Les minutes s’écoulent. Soudain, le petit signal sonore tinte. « Synthèse », envoie à 3 h 25 un correspondant D, proche de Dominique Strauss-Kahn. Le correspondant A précise une minute plus tard : « Montebourg ne prend pas part au vote ». ( « Synthèse », signale un SMS à 3 h 25 » Le Monde,  22 Novembre 2005 Par Isabelle Mandraud« ).

Question : de quels outils techniques disposaient les responsables socialistes pour la négociation et la mise au point de la fameuse synthèse ?

Une photocopieuse. En panne, de surcroît.  « Dès 22 heures samedi, au moment où commence la réunion, c’est la tuile : la photocopieuse est en panne. Pas facile de discuter des 11 amendements présentés par NPS pour tenter d’infléchir la motion de la direction hollandaise. Ça bloque un peu sur l’Europe, mais ça passe.
(http://www.lefigaro.fr/politique/20051121.FIG0003.html)

Au cours de la séance nocture de la synthèse, la rédaction des amendements, leur négociation, la réecriture des amendements : tout s’est fait par voie de manuscrits et de photocopies. Non sans confusion.
Des dizaines d’amendements – eux mêmes sous-amendés – grattés sur des bouts de papier. Sans qu’on sache toujours à quel endroit du texte les amendements devaient s’insérer.

Bref : des dizaines de petits papiers à collationner au petit matin. On me rapporte  qu’il a fallu près de deux jours pour «établir» le texte final… Un peu comme on le ferait pour les Manuscrits de la Mer Morte ou les Ecrits intertestamentaires.

Pour le prochain Congrès, le Ps pourrait songer à de doter d’un outil d’aide a la rédaction de synthèse.

Publicités

Une réponse à “Congrès PS du Mans : Synthèse, SMS, photocopieuse et « petits papiers »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s