Archives mensuelles : octobre 2004

2004 : 31% des internautes ont téléchargé des oeuvres sur les réseaux P2P

En 2004, selon le Credoc, 31% des internautes ont téléchargé de la musique, des logiciels ou des films sur Internet, soit 8,5 millions.

Avez-vous déjà téléchargé gratuitement, à partir d’Internet, de la musique, des films ou des logiciels, en utilisant les réseaux dits pair-à-pair (ou peer to peer), tels que Kazaa ou e-mule ?

18 ans et plus 12-17 ans Ensemble
Oui 31 33 31
Non 67 65 67
Jamais entendu parler 2 3 2

Juin 2003

18 ans et plus 12-17 ans Ensemble
Oui 30 31 30
Non 66 66 66
Jamais entendu parler 4 3 4

« Ce ne sont cependant pas tous des « pirates », précise le Credoc, puisque, en toute rigueur, certains ont peut-être téléchargé ou échangé de la musique ou des logiciels libres de droits, donc ne contrevenant pas à la loi protégeant la propriété intellectuelle. »

Lire la suite

Lexicographie sauvage : les mots-clés du Projet de Traité constitutionnel…

Le Parisien rapporte que Marie-Noëlle Lienemann a entrepris de compter les occurrences de certains termes dans le projet de Traité Constitutionnel.

Elle a noté qu’il y avait 78 occurrences du mot marché , 72 du mot concurrence …

Il semble bien que Marie-Noelle Lienemann se soit trompée dans ses addtions : il n’y a pas 72 occurences du mot « concurrence » mais 27 …. Ce qui est déja beaucoup.

Cette remarque ne retire rien à sa démarche. Le nombre de mots peut être très éclairant sur l’importance que le projet de Traité accorde à tel ou tel enjeu. La lexicographie permettrait d’objectiver bien des controverses….

Je m’étais livré, il y a un an, à des travaux de lexicographie sauvage sur les contributions et motions lors du Congrès du Parti socialiste. cf. Congrès de Dijon : travaux de lexicographie sauvage


Je me suis penché, à la suite, de Marie-Noëlle Lienmann sur le projet de Traité.

Le projet de traité est, c’est l’un des enjeux de la controverse, outre le préambule, constitué de trois textes, de volume inégal (en nombre de caractères) :

- La premiére partie : les objectifs de l’Union

- La seconde partie : la charte des droits fondamentaux

- La troisième : les politiques de l’Union.

La troisiéme partie est, de loin, la plus volumineuse : elle représente 76% des mots et 89% des caractères (espaces non compris).

Mots Caractéres*
Préambule 410 2273 1% 1%
Objectifs 10276 57736 16% 16%
Charte 3797 20716 6% 6%
Politiques 49371 329738 76% 89%
Total 64860 368860 100% 100%
* Espaces non compris

Afin de repérer d’eventuelles différences lexicales dans ces trois parties, j’ai procédé à des décomptes distincts pour chacune des sous-parties du texte du Projet de Traité. . . .

Voici quelques premiers résultats.

1. Marché, Egalité, Concurrence ….

- Le terme « marché » arrive bien en tête, avec 77 occurences, suivi par « emploi’(55).

Sur 77 occurrences de « marché », 73 proviennent de la troisiéme partie. Cette fréquence et cette distribution du terme « marché » reflète assez bien la genèse de la construction européenne : union douaniére, marché unique, monnaie unique….

47 des 55 occurrences du terme « emploi » proviennent de la troisieme partie. Sa fréquence traduit assez bien la montée des préoccupations liées à l’emploi dans depuis les années 70.

- « Concurrence » n’arrive qu’en troisiéme position (26), talonné par « égalité »(25). Solidarité (19) devance « commerce » (13).

- A noter la faible fréquence de « stabilité des prix ». Deux occurences, seulement.

- « Paix », « développement durable » et « progrés social » enregistrent des scores médiocres.

- Assez surprenant et même contre-intuitif : la « croissance » (qu’on la considère comme un objectif en soi ou un moyen pour d’autres fins n’apparait que deux fois dans l’ensemble du Projet de Traité.

- La hiérarchie des termes varie selon les parties du Projet de Traité.

« Solidarité », « égalite » et « emploi » devancent nettement marché dans la premiére partie.

Dans la seconde partie, égalité et droits de l’homme sont au premier plan.

« Marché » est, en revanche, omniprésent dans la troisiéme partie.

Préambule Objectifs Charte Politiques Total
marché 4 0 73 77
emploi 5 3 47 55
concurrence 2 24 26
égalité 1 7 6 11 25
solidarité 1 8 2 8 19
commerce 1 12 13
droits de l’homme 4 5 3 12
stabilité des prix 2 7 9
paix 3 4 7
développement durable 2 1 3 6
progrès social 1 1 1 3
croissance 2 2

2. Adjectifs …

L’examen de l’emploi d’adjectifs comme « social », « économique », « scientifique », technologique » ou « commercial » nous renseigne aussi sur le dosage de ces préoccupations dans l’esprit des rédacteurs du Traité, et au delà, dans ce qu’on pourrait appeler « l’européanisme réel ».

Préambule Objectifs Charte Politiques Total
social-sociaux 1 17 16 107 141
économique 12 4 121 137
technologique 2 1 16 19
commercial 15 15
scientifique 1 2 8 11

On constatera que l’adjectif « social » (et sa variante « sociaux ») devance d’une courte tête l’adjectif « économique ».

La faible fréquence des adjectifs « scientifique » et technologique » refléte l’importance mineure que « l’européanisme réel » accorde à la recherche et la technologie…..

3. Citoyens ou consommateurs ?

Les référérences aux « citoyens » sont deux fois plus nombreuses que celles aux « consommateurs » …. Elles sont quinze fois plus nombreuses dans la partie consacrée aux Objectifs.

Ce qui reflète assez bien le passage (laborieux) d’une Europe essentiellement économique à une Europe politique.

Préambule Objectifs Charte Politiques Total
Consommateurs 1 2 7 10
Citoyens 1 15 2 3 21