Ces algorithmes qui favorisent la propagation des théories du complot : le cas YouTube

Article initialement publié sur ConspiracyWatch

Alors que les gouvernements et la Commission européenne s’efforcent de responsabiliser les grandes plateformes numériques face à la circulation des « fausses nouvelles » et des « théories du complot », une série de recherches permet de mieux comprendre les mécanismes de leur propagation : le rôle central des algorithmes et, en arrière-plan, le modèle économique de ces plateformes fondé sur la publicité 

« Nous ouvrons Facebook, parcourons le fil, commentons, lâchons quelques likes, nous laissons happer par une vidéo en auto-play, poursuivons sur YouTube, cliquons sur les recommandations de la colonne de droite… Nous croyons agir librement, mais une grande partie de notre parcours n’est que celui qu’ont balisé pour nous les ingénieurs de ces plateformes, dont le but est de nous retenir actifs et captifs, pour collecter un maximum de données et nous proposer un maximum de pubs » (Uzbek et Rica). Lire la suite

Publicités

Un principe de symétrie pour les algorithmes  (Contribution au débat sur l’éthique des algorithmes)

On pressent, face à la diversité des algorithmes qu’il y a une différence entre des systèmes algorithmiques qui opèrent dans l’intérêt des personnes, clients ou usagers (et qui y consentiraient si on leur demandait leur avis) et ceux qui « jouent » contre les personnes, par exemple pour identifier et dévoiler certaines de leurs pratiques[1].

La mise en œuvre d’algorithmes par les services publics pour détecter les fraudes cristallise, depuis quelques années, un débat sur la conception « unidirectionnelle » de ces algorithmes : destinés initialement ou principalement à détecter les fraudes et les fraudeurs, dans quelle mesure pourraient-ils être « symétrisés » pour détecter aussi les situations de non-recours aux droits et leurs bénéficiaires potentiels ? Lire la suite

Le Président en uniforme : de Bush à Macron, en passant par Matt Santos

L’apparition du président de la République en combinaison kaki  de pilote sur la base militaire d’Istres a suscité pas mal de commentaires. A l’exception du General de Gaulle, la tradition veut que les Présidents de la République, tout chef des armées qu’ils soient, conservent leur costume civil lors de leurs rencontres avec des militaires. Lire la suite

Une nouvelle vie pour « le Règlement intérieur » de Michel Vuillermet, réédité en DVD

Peu après sa sortie de l’IDHEC, Michel Vuillermet s’est lancé dans la production du Règlement Intérieur. Il m’a proposé de jouer le personnage de Marlot, un jeune inspecteur de police, qui mène une enquête étrange dans un lycée d’une ville de province.

Un jour de décembre 1979,  une classe entière sèche les cours et revient le lendemain comme si de rien n’était. Acte concerté ou hasard ? Mystification ou plaisanterie séditieuse ? Un proviseur tourmenté, un policier fort en maths, un enseignant décomplexé cherchent à résoudre cette équation dans un climat où les choses sont rampantes, équivoques, jalonnées de faux indices. Comment une situation extravagante peut-elle devenir une vraie énigme ? Lire la suite

Les candidats à la Présidence et le fichier TES

TESLa publication du décret relatif au fichier TES avait suscité cet hiver une vive controverse. Elle avait finalement donné lieu à un audit confié à l’ANSSI et à la DINSIC.

Le Conseil National du Numérique, appelait début février les candidats à la présidence « à exprimer leur position leur position sur le fichier TES et son évolution à moyen terme, ainsi que sur la construction d’une nouvelle gouvernance des choix technologiques au sein de l’État ». Lire la suite

Ouvrir le chantier de l’identité à l’heure du numérique

Cette note (initialement destinée à un candidat  à la Présidence de la République)  rapproche deux événements :

  • le constat, à quelques mois, des élections présidentielles, d’un incroyable Bug démocratique : 10 à 13 millions de Français non ou mal inscrits sur les listes électorales
  • la controverse de novembre dernier autour du projet de numérisation de la chaîne de traitement des cartes d’identité (le fichier TES).

Quel que soit le point de vue porté sur le projet de fichier TES, il est permis de s’interroger sur les priorités du Ministère de l’Intérieur.

A l’opposé de l’approche segmentée qui prédomine, une approche globale de l’identité à l’heure du numérique s’impose désormais.

Elle devrait donner lieu à l’ouverture d’un débat public. Lire la suite

Hérodote fête ses 40 ans

herodote1Hérodote fête ses quarante ans et son 160e numéro.

C’était en 1976. Yves Lacoste, dont j’avais été l’élève, m’avait pris en amitié, invité a ses séminaires, puis enrôlé pour son projet de revue.

Hérodote. Le titre, à lui seul, affichait l’ambition : réinscrire la géographie dans l’histoire et les sciences sociales, mettre en relief les liens que la géographie a entretenu, de tout temps, avec l’action, l’exercice du pouvoir, les conquêtes, la guerre…

Le sous-titre, « Stratégies, Géographies, Idéologies », avait valeur de manifeste : cette discipline descriptive, « bonnasse » qu’était devenue la géographie universitaire (la « géographie des professeurs ») avait, en fait, une double nature. Côté face (stratégies), les savoirs réunis au sein de la géographie avaient, de tout temps, contribué à « informer » les conduites, les décisions, des pouvoirs et des états-majors. Côté pile (idéologies), les acteurs en conflit autour du contrôle et de l’appropriation de territoires mobilisent les savoirs géographiques (et les cartes) pour produire des « représentations » de l’espace qui servent leurs intérêts et leurs stratégies. Lire la suite